Glacé à l’extérieur, bouillant à l’intérieur

On connaît surtout le côté urbain et culturel du Japon, mais le Japon regorge d’espaces naturels où s’égarer. J’ai fait la connaissance du Mont Asahidake, appartenant à la chaîne volcanique et Parc national de Daisetzusan, au centre de l’île d’Hokaido. Culminant à 2290 m, ce volcan toujours actif est en partie recouvert de neige, en cette fin de mois de mai. Je n’ai pas l’équipement nécessaire mais le désir irrépressible de monter au sommet me prend avec un couple d’Allemands. Chaussés de simples bottes, ils rebrousseront chemin à mi-parcours. Je décide alors de suivre un Japonais qui – c’est une chance – est rompu aux randonnées de montagne (il a réalisé l’ascension du Kilimandjaro en Tanzanie, rien que ça !). Il me conseille dans la montée comme dans la descente et j’enfonce mes pas dans les siens, parfois jusqu’au genou. Mais ce sont mes mains qui souffrent le plus. Un vent glacial nous accompagne une bonne partie du chemin. Arrivés au sommet, on ne voit absolument rien mais je suis comblée. Mon guide m’explique alors que « Daisetzuzan » signifie « Montagnes de neige abondante ». Je comprends pourquoi ! Parc national de Daisetzuzan (Japon) 30 mai 2016 © Tango tout horizon

Publicités

2 réflexions sur “Glacé à l’extérieur, bouillant à l’intérieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s