Le tango en Corée ? Un engouement récent

Je suis frappée par la moyenne d’âge des danseurs dans certaines milongas en Corée. A Busan par exemple, 2e ville du pays, de nombreux danseurs sont âgés de 30-35 ans et pratiquent le tango depuis à peine 2 ans. Ce qui ne les empêche pas d’avoir déjà un très bon niveau. Peut-être parce que, comme me l’explique un jeune danseur, le tango à tout juste une dizaine d’années dans le pays. De plus, il n’y a pas de tradition de danse de couple dans la culture coréenne. Le tango n’est donc pas considéré comme une danse ringarde comme c’est souvent le cas en France. Avec le Japon, Taïwan et les Philipinnes, la Corée est un des fers de lance du tango en Asie. Chaque année, plusieurs couples de pays asiatiques prennent part au championat du monde de tango qui a lieu à Buenos Aires, en Argentine.

Il semble que les danseurs en Corée aient leurs préférences pour certaines milongas car d’une soirée à une autre, on ne retrouve pas du tout les mêmes danseurs. Les invitations sont parfois timides sauf à Studio tango Bi à Busan, où l’on vous intègre même dans le groupe après la milonga atour d’un bon repas et d’un (ou plusieurs) verres.

Le tango en Corée ? On y danse avec de jeunes tangueros motivés, même s’il faut parfois être patiente pour être invitée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s