Tango au Vietnam : le bébé ne demande qu’à grandir

Bel est bien présent, à Hanoï, Hué, Saigon et même à Danang, le tango au Vietnam est encore timide. On ne trouve qu’une ou deux milongas par semaine dans ces grandes villes et généralement le samedi, organisées par un seul et même organisateur. Petites mais soudées, en particulier à Hué, ces communautés, présagent un bel avenir « tanguesque » mené par des danseurs motivés et doués (seulement deux ans de pratique pour certains). A suivre !

Un site web (en vietnamien) sur la danse de couple présente les milongas organisées au Vietnam. Appliquer le filtre « tango » dans le moteur de recherche :  https://www.bannhay.vn/tiec.html

Publicités

2 réflexions sur “Tango au Vietnam : le bébé ne demande qu’à grandir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s