Cabo Polonio, une nature à portée de main

Certains ont eu des sueurs froides en voulant s’approcher trop près de ces êtres aux allures nonchalantes. Même si les loups de mer ne se déplacent pas très vite, ils savent se montrer suffisamment menaçants pour avoir la paix. Le mieux est de les observer à quelques mètres de là et c’est déjà beaucoup. J’ai pris l’habitude de leur rendre visite une fois par jour et de les contempler longuement, à seulement 5 minutes à pied de mon hostel. Cabo Polonio est un ancien village de pêcheurs difficile d’accès et aujourd’hui réserve naturelle. Ses paysages alternent entre dunes de sables, plages et rochers. Ce petit coin de paradis du bout du monde a vu son tourisme grimper ces dernières années. Pour l’instant, la cohabitation homme-nature semble fonctionner. Les déchets sont rares, beaucoup de maisons sont en bois recyclé, certaines n’ont ni eau, ni électricité. Le soir, les terrasses de bars sont éclairées à la chandelle, les activités sont peu nombreuses… On a l’impression que le temps s’est arrêté. Mais jusqu’à quand ? Loups de mer, Cabo Polonio (Uruguay), 1er décembre 2016 © Tango tout horizon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s