Quand le maté te mate

Je pensais que le maté était avant tout argentin. Mais les Uruguayens semblent en consommer davantage. En Argentine, la consommation de cette boisson chaude se fait plutôt à la maison. A Montevideo, les citadins en consomment également dans les lieux publics. On les voit souvent marcher dans la rue avec le thermos sous le bras et le bol à maté dans la main. Aussi, je me demande comment ils parviennent à ne pas tout faire tomber quand ils ont, en plus du maté, leurs courses à porter ou une poussette à tirer ! Mais le maté reste le plus fort, tel une tétine pour un enfant, l’Uruguayen n’oublie pas de l’emporter en vacances. C’est le cas de ce septuagénaire (photo ci-dessus) patientant pour la traversée en bateau à destination de Buenos Aires et sirotant avec plaisir cette boisson reconnue pour ses vertus thérapeutiques. Pause maté à l’embarcadère de Colonia (Uruguay), 9 décembre 2016 © Tango tout horizon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s