Le tango en Uruguay, une petite famille

N’ayant dansé qu’à Montevideo, il est difficile d’émettre un avis sur le tango pour l’ensemble du pays. Mais on y danse pas mal, l’ambiance est chaleureuse et il s’avère très facile de rencontrer des gens. Ici, il n’est pas rare d’enchaîner deux milongas et d’arriver à la deuxième milonga à 1h du matin pour finir vers 3-4h. Il existe quelques milongas hebdomadaires gratuites, ce qui est appréciable. Les milongas sont plutôt bien remplies et l’on peut danser quasiment tous les jours.

Néanmoins, on pourrait s’attendre, dans un pays qui revendique le lieu de naissance du célèbre chanteur de tango, Carlos Gardel, et qui a vu naître de nombreux compositeurs de tango, un engouement plus fort encore pour cette danse. Qu’à cela ne tienne, les tangueros qui souhaitent un peu d’air frais n’hésitent pas à rejoindre Buenos Aires en bus et bateau afin de profiter de ses nombreuses milongas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s