Le jour et la nuit

Rosario, située au nord-est (300 km) de Buenos Aires, est une ville que j’apprécie pour sa tranquillité, son fleuve mythique, le Parana, et ses lieux de détente. Les habitants sont connus pour leur décontraction et leur amabilité. Se faire inviter à un asado (barbecue typique de l’Argentine), par des professeurs de tango, juste après une première leçon, ce n’est pas courant. Pourtant, la nuit, je ne me sens pas en sécurité à Rosario, beaucoup moins que dans des grosses villes à la réputation bien plus sulfureuse comme Buenos Aires. Peut-être parce que les rues sont désertes, et que j’ai le réflexe de penser qu’une personne mal intentionnée osera moins agir en présence de témoins. Mes craintes se confirment lors d’un repas dans un quartier légèrement excentré de la ville où chacun des invités argentins racontent une ou plusieurs expériences d’agression. Cela contraste avec l’image de la ville tranquille. Mais on s’adapte en prenant les précautions nécessaires, car Rosario vaut tout de même le détour. Rosario (Argentine), 10 décembre 2016 © Tango tout horizon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s